Oui mais à certaines conditions

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Bonjour Mesdames, Messieurs,

Vous n'êtes certainement pas passés à côté de cette pub qui vente les mérites d'un apprentissage facile et rapide (Donc à quoi bon passer 4 années sur les bancs d'une école).

 

Par ces quelques lignes je souhaite apporter des éclaircissements au niveau du cadre légal aux personnes responsables qui souhaitent s'essayer au douces joies de notre métier et qui n'ont pas toutes reçu les informations nécessaires de la part des grossistes.

 

En Suisse, les installations basse-tension (celles que l'on retrouve dans nos maisons) sont régies par une Loi sur les installations électriques (LIE) et une ordonnance qui en découle l'OIBT.

 

Dans l'OIBT il est précisé qu'il faut une autorisation d'installer pour effectuer des installations électriques sauf sous certaines conditions que l'on retrouve aux articles suivants:

 

Art. 5 Devoirs du propriétaire d’une installation électrique

1 Le propriétaire ou un représentant désigné par lui veille à ce que l’installation électrique réponde en tout temps aux exigences des art. 3 et 4. Sur demande, il doit présenter un rapport de sécurité.

2 Il est tenu de conserver à cet effet la documentation technique de l’installation (schéma, plans, instructions d’exploitation, etc.), que le constructeur de l’installation ou le planificateur-électricien doit lui remettre, pendant toute la durée de vie de l’installation, et les documents nécessaires au rapport de sécurité selon l’art. 37, pendant au moins une période de contrôle prévue dans l’annexe.

3 Il est tenu de faire réparer les défauts sans retard.

4 Celui qui exploite et utilise directement une installation électrique propriété d’un tiers est tenu de signaler sans délai au propriétaire ou à son représentant, dans les limites de son droit d’utilisation, les défauts éventuels et de veiller à ce qu’il y soit remédié.

 

Art. 16 1 . 2 L’autorisation n’est en outre pas nécessaire pour:

a. les travaux d’installation effectués dans le logement occupé en propre ou les locaux annexes à celui-ci sur des circuits monophasés pour luminaires et pour prises précédés d’un coupe-surintensité divisionnaire, à condition que les installations soient protégées par un disjoncteur à courant différentiel résiduel de 30 mA au maximum

b. le raccordement ou le débranchement des luminaires ou le remplacement des interrupteurs dans le logement occupé en propre ou les locaux annexes à celui-ci.

3 Les installations électriques selon les al. 1 et 2, let. a, doivent être contrôlées par le titulaire d’une autorisation. Cette personne remettra une attestation de contrôle au propriétaire de l’installation.

 

Résumé: Une personne qui n'à pas de CFC d'installateur électricien ou équivalent,  a le droit d'acheter du matériel car nous sommes dans un pays libre, mais ne peux l'installer que "dans le logement occupé en propre ou les locaux annexes à celui-ci " sur "des circuits monophasés pour luminaires et pour prises précédés d’un coupe-surintensité divisionnaire. A condition que les installations soient protégées par un disjoncteur à courant différentiel résiduel de 30 mA au maximum" et que le travail effectué doit être contrôlé par le titulaire d’une autorisation qui remettra une attestation de contrôle au propriétaire de l’installation.

La pose de luminaire ou replacement d'interrupteurs (simples) est autorisée dans le logement occupé en propre ou les locaux annexes à celui-ci.

Attention!!! La couverture des assurances pour ce genre d'activités n'est peut être pas prise en compte et l'électricité reste une source d'énergie dangereuse. De plus comme indiqué à l'article 5 de l'OIBT le propriétaire ou les locataires sont responsables.

 

Lien OIBT: 734.27

Mise à jour le Vendredi, 20 Mars 2015 22:42

 

Le Comité Sud Romandie recherche 3 membres

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Bonjour Messieurs,

Par cette annonce je vous fait part du départ d'un membre du comité M. Ciccone Sergio qui sera effectif lors de notre prochaine Assemblée Générale  du 26 Mars 2015.

 

Pour palier à son départ et pour permettre au comité de prendre une orientation durable, nous recherchons 3 nouveaux membre.

Soit:

- Un suppléant pour remplacer M. Ciccone.

- Un membre qui aiderait à la recherche de sponsors

- Un membre qui aiderait aux préparations et organisation ponctuelles des événements de l'association.

 

Merci d'en prendre note et si un de ces postes vous intéresse, n’hésitez pas à nous le faire savoir par mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou le jour de l'assemblée.

 

Meilleures salutations

 

Marco

Mise à jour le Mardi, 27 Janvier 2015 08:25

 

Support de cours des journées techniques 2014

1. Elektroform 2014 et InfraData statistiques icone_pdf

Présentation : M. Gyger / Société Brunner Informatik AG

2. Mesures : sujets pratique et démonstration icone_pdf

Présentation : M. Johann Corminboeuf / Membre de la commission technique de l’ASCE

3. et 4. Eclairage de secours et TK (CT64) Fonctionnement icone_pdf

Présentation : M. Michel Jolliet / Membre du TK64

5. Swissgrid, ouverture du marché dans son ensemble et RPC icone_pdf

Présentation : M. Cédric Chanez / Groupe E

6. Remplissage des différents protocoles (protocoles de mesures, final – réception - périodique, RS, etc...) icone_pdf

Présentation : M. Samuel Gobet (inspecteur) / ESTI

7. Nouveau détecteur d'incendie Siemens icone_pdf

Présentation : M. Lionel Biollaz / Société Siemens

8. Ensemble d'appareillage, contrôle selon nouvelle norme EN 61439

Présentation : M. Lehdi Kismoune / Société Schneider Electric (France)

9. Présentation condensé des nouveautés de la NIBT 2015 (non fourni par Electrosuisse)

Présentation : M. Jean-Marie Jobin / Electrosuisse

 

 

Application de la campagne de l'ESTI «Electricité en toute sécurité»

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

5 + 5 règles vitales pour les travaux sur ou à proximité
d’installations électriques
Le danger de l’électricité est toujours sous-estimé car il
est invisible et inodore. C’est pourquoi il faut sensibiliser
les personnes travaillant à proximité d’installations
électriques sur les dangers qu’elle représente.

Les chiffres

l’ESTI a toujours dû élucider plus de 110 accidents électriques par an. Le risque d’y
perdre la vie est 50 fois plus élevé que lors d’autres accidents.

Ce fut à nouveau le cas en 2013 avec 6 accidents électriques mortels.

 

5+5 règles

5 + 5 règles vitales pour les travaux sur ou à proximité d’installations électriques

5 nouvelles règles (condensé):

  • Exiger des mandats précis
  • Employer du personnel qualifié
  • Utiliser des équipements sûrs
  • Porter les équipements de protection individuelle
  • Contrôler les installations avant la mise en service

 

+ 5 règles pour les travaux hors tension

  • Couper
  • Condamner
  • Vérifier
  • Mettre à la terre et en court-circuit
  • Délimiter

 

Télécharger l'article complet : Bulletin AES 5 / 2014

 

Conclusion

Chacun doit pouvoir dire: STOP si une des 5 +5 règles vitales n’est pas respectée.

ll s’avère encore une fois que la distribution de documents est une chose, mais que la
transmission des informations à la base pour qu’elles soient ensuite appliquées est une autre chose.

Les exploitants d’une installation et les directeurs sont mis à l’épreuve. Il ne suffit pas de
distribuer des documents, il faut que les 5 + 5 règles vitales soient réellement appliquées.


Les associations concernées doivent également apporter leur contribution en informant
régulièrement sur les dangers de l’électricité et en attirant l’attention sur la campagne.



 

Page 1 sur 2

Sponsors

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Messages récents

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 7 invités en ligne