Support de cours des journées techniques 2014

1. Elektroform 2014 et InfraData statistiques icone_pdf

Présentation : M. Gyger / Société Brunner Informatik AG

2. Mesures : sujets pratique et démonstration icone_pdf

Présentation : M. Johann Corminboeuf / Membre de la commission technique de l’ASCE

3. et 4. Eclairage de secours et TK (CT64) Fonctionnement icone_pdf

Présentation : M. Michel Jolliet / Membre du TK64

5. Swissgrid, ouverture du marché dans son ensemble et RPC icone_pdf

Présentation : M. Cédric Chanez / Groupe E

6. Remplissage des différents protocoles (protocoles de mesures, final – réception - périodique, RS, etc...) icone_pdf

Présentation : M. Samuel Gobet (inspecteur) / ESTI

7. Nouveau détecteur d'incendie Siemens icone_pdf

Présentation : M. Lionel Biollaz / Société Siemens

8. Ensemble d'appareillage, contrôle selon nouvelle norme EN 61439

Présentation : M. Lehdi Kismoune / Société Schneider Electric (France)

9. Présentation condensé des nouveautés de la NIBT 2015

Présentation : M. Jean-Marie Jobin / Electrosuisse

 

 

Application de la campagne de l'ESTI «Electricité en toute sécurité»

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

5 + 5 règles vitales pour les travaux sur ou à proximité
d’installations électriques
Le danger de l’électricité est toujours sous-estimé car il
est invisible et inodore. C’est pourquoi il faut sensibiliser
les personnes travaillant à proximité d’installations
électriques sur les dangers qu’elle représente.

Les chiffres

l’ESTI a toujours dû élucider plus de 110 accidents électriques par an. Le risque d’y
perdre la vie est 50 fois plus élevé que lors d’autres accidents.

Ce fut à nouveau le cas en 2013 avec 6 accidents électriques mortels.

 

5+5 règles

5 + 5 règles vitales pour les travaux sur ou à proximité d’installations électriques

5 nouvelles règles (condensé):

  • Exiger des mandats précis
  • Employer du personnel qualifié
  • Utiliser des équipements sûrs
  • Porter les équipements de protection individuelle
  • Contrôler les installations avant la mise en service

 

+ 5 règles pour les travaux hors tension

  • Couper
  • Condamner
  • Vérifier
  • Mettre à la terre et en court-circuit
  • Délimiter

 

Télécharger l'article complet : Bulletin AES 5 / 2014

 

Conclusion

Chacun doit pouvoir dire: STOP si une des 5 +5 règles vitales n’est pas respectée.

ll s’avère encore une fois que la distribution de documents est une chose, mais que la
transmission des informations à la base pour qu’elles soient ensuite appliquées est une autre chose.

Les exploitants d’une installation et les directeurs sont mis à l’épreuve. Il ne suffit pas de
distribuer des documents, il faut que les 5 + 5 règles vitales soient réellement appliquées.


Les associations concernées doivent également apporter leur contribution en informant
régulièrement sur les dangers de l’électricité et en attirant l’attention sur la campagne.



 
  • PDF

Fonctions de surveillance et de contrôle de l’ESTI

Quelles sont les tâches imparties à l’ESTI par la loi sur les installations électriques et ses ordonnances d’exécution ?

Diverses tâches incombent à l’Inspection fédérale des installations à courant fort ESTI dans le domaine de la surveillance et du contrôle des installations électriques.

Celles-ci englobent les installations à basse tension, à courant fort et à courant faible ainsi que la surveillance du marché des matériels électriques.

Ces différentes tâches sont esquissées dans l'article suivant au format pdf.

 

Question d’un contrôleur électricien concernant l’inscription du courant de courtcircuit dans le SINA (rapport de contrôle) et le protocole de mesure et de contrôle relatif à IK départ et IK arrivée

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Question d'un contrôleur électricien à L'ESTI

L’appréciation des mesures de protection et les organes chargés de la protection doivent
être contrôlés : cela signifie que le coupe surintensité général, le coupe surintensité
d’abonné ou le point de raccordement de l’installation réalisée doit être indiqué. Souvent,
les valeurs du circuit d’abonné ou du circuit terminal et non les coupes surintensité généraux
sont inscrits. Est-ce qu’un exploitant de réseau doit corriger ça ? Si un installateur
effectue un agrandissement ou des changements dans des parties de l’installation, doit-il
mesurer les valeurs au départ et à l’arrivée et inscrire dans le protocole les mesures du
point de raccordement – ou peut-il s’abstenir pour le point de raccordement ?

 

Télécharger l'article complet : Bulletin AES 4 / 2014

 

Réponse de l'ESTI

La valeur IK départ est mesurée à l’entrée de la distribution principale. La valeur IK arrivée est
mesurée à la fin de la ligne. Il faut enregistrer la valeur effective mesurée, alors seulement
le résultat peut être évalué.


• La valeur IK départ sert à l’évaluation du fusible de raccordement.


• Mais si la valeur IK arrivée est si grande que cela suffit pour la valeur au départ, alors
il suffit d’enregistrer seulement la valeur à l’arrivée.


• C’est une évaluation professionnelle du contrôle par sondage !


• Pour l’exemple mentionné : le courant nominal 63 A nécessite le facteur 8 (504 A) ;
sur le rapport on trouve IK arrivée : 1200 A – Par analogie : cela suffit donc avec de la
réserve.


• Si la valeur IK arrivée ne suffit pas, la valeur IK départ doit être inscrite.

 

Il n’est donc pas facile de répondre à la question posée au début simplement par
Oui/Non ; il faut à chaque fois évaluer en fonction de la situation.
Installations électriques à basse tension. O-DETEC RS 734.272.3 art. 10

 

Mise à jour le Dimanche, 30 Mars 2014 12:08

 

Page 1 sur 2

Sponsors

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Messages récents

  • Pas de messages à afficher

Qui est en ligne ?

Nous avons 11 invités en ligne